aucun commentaire pour l'instant

Rattache ton cœur à Allah

De quoi as-tu peur ?

N’as-tu jamais entendu ce genre de phrases : « Passer sous une échelle, ça porte malheur ! », « Briser un miroir, c’est 7 ans de malheur. », « Attention, vendredi prochain c’est Vendredi 13. » Ou quand un corbeau passe près de la fenêtre en poussant un cri : « C’est mauvais signe, il va y avoir un malheur. » ?

Et quel a été alors ton sentiment ? Est-ce que tu t’es dis : « J’espère qu’il ne va rien nous arriver… », « Faites que nous n’ayons pas de soucis… » Ou bien est-ce que tu as su avec certitude que tout cela n’était que mensonges et superstitions. Mais même à ce moment-là, n’as-tu pas ressenti que ton cœur en avait été affecté, et que même si tu n’y croyais pas, il y avait quelque chose en toi qui te disait : « Et si c’était vrai… » ?

Alors sache, mon frère, ma sœur, que tout ceci n’a aucun fondement dans l’islam, ce sont des mythes et des légendes forgées afin de détourner les serviteurs de leur Seigneur. Allah n’a-t-Il pas dit : {Votre Maître est Allah qui a créé les Cieux et la Terre en six jours et qui S’est ensuite établi sur Son Trône. C’est Lui qui règle la marche de l’Univers. Aucune intercession ne peut avoir lieu sans Sa permission. Tel est Dieu, votre Seigneur ! Adorez-Le ! C’est bien le moment de vous en souvenir.} (Sourate Yûnus, 10 : 3) Rien ni personne ne peut intercéder auprès de Lui sans qu’Il n’en donne la permission et Il est le Seul à régler la marche de l’Univers, à l’organiser, à le gérer.

Penses-tu que ces choses peuvent faire du mal sans la permission du Seigneur de l’Univers ? Imagines-tu qu’Allah ne connait pas Son royaume, Lui qui l’a créé Seul et dont Il a la charge : {et dis : «Louange à Allah qui ne S’est jamais donné de progéniture, qui n’a point d’associé dans la Royauté, qui n’a jamais eu besoin de protecteur contre la moindre vilenie !» Proclame donc hautement Sa grandeur ! } (Sourate Le Voyage nocturne, al-Isrâ’, 17 : 111)

Ô toi qui te réclame de l’islam ! Ô toi qui te dis croyant(e) ! Voudrais-tu faire partie de ceux qui prennent d’autres divinités à côté d’Allah ? Veux-tu ressembler à {quelqu’un qui, précipité du ciel, se trouve disputé par des oiseaux de proie ou emporté par le vent vers un abîme sans fond.} (Sourate Le Pèlerinage, al-Hajj, 22 : 31) Alors évite de tomber dans le piège des superstitions, du mauvais augure et du pessimisme. Toutes ces choses n’ont aucun pouvoir, elles n’apportent ni bien, ni mal : {Dis : «Invoquez ceux que vous prétendez être des divinités en dehors de Dieu. Ils ne peuvent ni vous guérir du mal ni vous en préserver.»}  (Sourate Le Voyage nocturne, al-Isrâ’, 17 : 56)

Ces conceptions sont exactement celles du peuple de Mûsâ 'alayhi'l-salām (peace be upon him). Lorsqu’ils subissaient un préjudice ou un malheur, ils l’imputaient à Mûsâ 'alayhi'l-salām (peace be upon him) et ses partisans. Allah nous dit à leur sujet : {Quand un bienfait leur arrivait, ils disaient : «Cela nous est dû !», mais quand un malheur les frappait, ils qualifiaient Mûsâ et ses compagnons d’oiseaux de mauvais augure, alors que leur sort dépendait uniquement de leur Seigneur. Mais la plupart d’entre eux ne s’en doutaient guère.} (Sourate al-Acrâf, 7 : 131) Evidemment, les malheurs qui les touchaient n’avaient aucun lien avec Mûsâ 'alayhi'l-salām (peace be upon him), ils venaient plutôt de l’ordre d’Allah et de Son décret. Au contraire, la venue de Mûsâ 'alayhi'l-salām (peace be upon him) était un bon signe puisqu’il était envoyé par Allah pour apporter la bonne parole et annoncer la bonne nouvelle aux croyants. Son message n’était qu’encouragement au bien et à l’action pour le bien-être des hommes, il apportait optimisme et chaleur dans le cœur des gens. Et l’optimisme est un bien,  cUrwah Ibn cÂmir raḍyAllāhu 'anhu (may Allāh be pleased with him) raconte, à ce propos, que les augures furent cités en présence du Prophète ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (peace and blessings of Allāh be upon him) qui dit : « Le meilleur des augures est l’optimisme. Et l’augure ne dissuade pas le musulman (de mener ses projets à bien). Si l’un d’entre vous assiste à un évènement qu’il répugne qu’il dise donc :

« اللهم لا يأتي بالحسنات إلا أنت ولا يدفع السيئات إلا أنت ولا حول ولا قوة إلا بك »

« Allahumma Lâ Ya’tî bil-Hasanât illa an twa la yadfa’u l-hasanât illa ant wa la hawla wa la quwwata illa bik »

« Ô Allah ! Personne n’apporte d’évènement heureux à part Toi, et personne ne repousse les malheurs à part Toi, et nous ne tirons notre force et notre puissance que de Toi. » » (Abû Dâwûd)

Le Prophète (sa) a dit : « Pas de contagion, ni d’augure, ni d’oiseau de mauvais augure, et point de Safar.» (Bukhâri, Muslim) Dans la version de Muslim, on trouve cet ajout : « Point d’astre, ni de goule (à craindre). » C’est-à-dire que toutes ces choses citées n’ont aucune action par elles-mêmes. Il ne faut donc pas en avoir peur. Au contraire, il faut placer toute sa confiance en Allah et savoir que rien ne peut nous arriver que ce qui nous a été destiné. {Dis-leur : «Rien ne nous atteindra, en dehors de ce que Allah nous a déjà prescrit. Il est notre Maître ! Et c’est en Lui que les croyants doivent mettre leur confiance !»} (Sourate Le Repentir, at-Tawba, 9 : 51)

Les Arabes pensaient que le mois de Safar portait malheur, alors ils évitaient de se marier pendant ce mois. Or, c’est un mois comme tous les autres. Pour ce qui est de la contagion, elle existe mais c’est Allah qui décide si la maladie te touchera ou non. Cependant, il est demandé de faire les causes et de prendre les précautions nécessaires et potentiellement efficaces comme l’a ordonné le Prophète ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (peace and blessings of Allāh be upon him) : « Il n’y a pas de contagion, ni d’augure, ni de Hâma [l’hibou selon une interprétation, ndr], ni de Safar, mais fuyez le lépreux comme vous fuyez devant le lion. » (Bukhâri)

Rattachons nos cœurs à Allah et non à des superstitions et ne propageons pas à tort et à travers des mythes sans même savoir s’ils ont un fondement dans notre religion et si c’est une révélation de la part d’Allah à Son Messager ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (peace and blessings of Allāh be upon him).

{Soyez des monothéistes sincères et ne prêtez aucun associé au Seigneur, car celui qui Lui donne des associés est comme quelqu’un qui, précipité du ciel, se trouve disputé par des oiseaux de proie ou emporté par le vent vers un abîme sans fond.} (Sourate Le Pèlerinage, al-Hajj, 22 : 31)

M.L

Poster un commentaire

Vous devez être peiné en pour poster un commentaire.

Suivre

Recevez chaque nouvel article sur votre boite mail

%d blogueurs aiment cette page :